Boris EYERMANN

IMG_6297d

Né un an avant la catastrophe de Tchernobyl cela ne la pas empêché d’absorber des radiations et de briller dans le noir avec son premier spectacle de jonglerie enflammé « les jets d ail » en 2008. Tout avait commencé bien plus tôt: ayant appris les bases du jonglage en 2003 auprès de maitre David Sittler, il rejoint l’association de jonglerie Strasbourgeoise « Tapirroulant » l’année suivante.

Au cours d’une de ces après-midi à jongler, il rencontre Bertrand Caudevelle et commence à s’entrainer avec lui. A force de se croiser et recroiser en convention de jonglerie et autres stages, ils finissent par avoir l’idée de monter un spectacle ensemble : « les jets d ail ».Mêlant le théâtre à la jonglerie de feu, ce spectacle permettra de financer leur tournée à travers l’hexagone et de créer la compagnie Claque tes Bretelles.

En 2009 après avoir rencontré Étienne Marx Et Christine Brille lors d’un rassemblement de jongleurs à Victoria (Espagne), il passe 2 mois au côté de la compagnie « Cirque en Spray » en Bretagne pour monter un spectacle mêlant jonglerie, art équestre, tissu aérien et pyrotechnie. Cela marquera le début de collaborations régulières avec la compagnie bretonne.

En 2010, au sein de la Compagnie « claque tes bretelles »un deuxième spectacle voit le jour: « je t’avais dit que ça marcherait pas ». La même année, transformant une blessure à la main en une opportunité d’explorer de nouveaux horizons, il fait de l’équilibrisme d’objet sa spécialité.

Un an de parenthèse dans la compagnie permettra à Boris de monter 2 numéros solos grâce auxquels il rejoint le temps d’un été le collectif Bal’us’trad dans sa tournée. S’enchaîne un hiver passé à se former auprès de grands jongleurs tel que Stefan Sing, dans la célèbre salle des Katakomben de Berlin.

Au printemps 2012, il se lance dans l’aventure d’une tournée de spectacles de rue pendant 2 mois en Italie puis d’un mois dans les pays de l’est. Fort de ces nouvelles expériences, en septembre 2012, il retrouve Bertrand Caudevelle dans la capitale belge. Ensemble ils reprennent le spectacle «je t’avais dit que ça marcherait pas » et le revisite avec l’aide de Mathilde Georis à la mise en scène. Le spectacle continuera alors de tourner à travers la Francophonie jusqu’en Aout 2013. Les deux artistes constituant la compagnie voulant désormais explorer des horizons artistiques différents décident de dissoudre la compagnie.

En juillet 2013, il fonde avec Marion Crouzevialle et Jean-Emmanuel Scarfiglieri la compagnie «C’est Pas Permis » qui se base en Limousin. Commence alors l’écriture d’un nouveau spectacle en duo: « Cimes et abîmes » et en parallèle Boris travaille sur deux autres spectacles solo « Tous tes Permis » et « le jongleur bâtisseur » (spectacle médiéval).

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :