Flûte alors !

Flûte alors !

 Conférence théâtrale loufoque

Tout public – durée 50 minutes – Sortie de création mars 2020

Écriture et mise en scène : Alexandre Friant et Boris Eyermann

Interprété par Boris Eyermann

Chargée de production : Marion Crouzevialle

Synopsis :

Flûte alors!” est une conférence loufoque sur la musique et plus particulièrement autour de l’histoire et du fonctionnement de la flûte à bec qui jongle entre vulgarisation historico-culturel et théâtre burlesque. Depuis des décennies la flûte à bec est décriée, moquée, mal aimée et a traumatisé des générations entière de collégiens, beaucoup de gens la considère encore injustement comme un instrument de seconde zone.

Bravant la conspiration mondiale visant à annihiler les flûtes, orchestrée par les joueurs de triangles, Mila Dorefadovitch vous dévoilera avec passion tout du merveilleux potentiel de la flûte. Bien décidé a nous convaincre de redonner sa chance à ce noble instrument riche de 30000 ans d’histoire, il mettra en œuvre des démonstrations audacieuses qui changeront à jamais votre regard sur les cours de flûtes de la classe de 6eme…

 

Note d’intention de l’artiste :

Quatre idées motrices sont à l’origine de la création de ce spectacle :

Redorer le blason de la flûte a bec, qui a une bien mauvaise image dans l’eprit de la majorité des personnes que j’ai pu rencontré. Depuis le début de ma pratique de cet instrument, à chaque fois que j’ai dit à quelqu’un que je m’étais mis à la flûte, j’ai toujours eu le droit à des réponse de ce style « ha c’est chouette ça, et alors c’est flûte traversière ? de pan ? Irlandaise ? » la flûte à bec n’étant même pas envisagée tant elle est dépréciée.  Lorsque la flûte à bec est évoquée cela provoque la surprise et/ou renvoie à un souvenir de collège plutôt négatif.

M’imposer de sortir de ma zone de confort :  je suis habitué depuis mon entrée dans le métier à utiliser les formes théâtrale en complément des arts du cirque. M’éloigner le temps d’une création de tout appui venant du jonglage ou de l’équilibre est un défi dont j’espère ressortir grandi, jouer de la musique non seulement en public mais sur scène est une revanche sur la vie.

Passionné d’histoire, de culture et de sciences depuis mon adolescence j’ai toujours aimé apprendre et apprendre aux autres, j’ai enseigné pendant des années les arts du cirque et notamment le jonglage mais cela ne me permettait d’aborder qu’une petite partie de mes passions. Ainsi, depuis très longtemps se développait dans mon esprit l’ambition de me lancer dans un projet de vulgarisation à destination du grand public. J’avais un peu de mal à me sentir assez légitime pour franchir le pas jusqu’à ce qu’on me contact pour me proposer une idée de spectacle, mêlant histoire, science, culture et une bonne dose d’humour décalé, ce qui m’amène au dernier point.

Créer une œuvre fraternel, dans les deux sens du terme, au sens figuré puisque ce spectacle cherche à unir le public dans un moment de partage et de complicité, ce qui est l’un des fer de lance habituel de notre compagnie, mais cette fois cela sera également au sens premier puisque ce spectacle est co-écrit avec mon frère cadet, Alexandre Friant. Alexandre est libraire de profession, il est également metteur en scène et comédien médiéviste amateur. Lors de ma première année de pratique de la flûte à bec il est venu en vacances chez moi à 2 reprises et a dû d’abord « subir » mes 4 heures quotidiennes de flûte. A sa seconde visite il a constaté que je persévérais encore et toujours. Il m’a contacté quelques mois après en février 2018 en me disant «hier soir avant de me coucher j’ai eu plein d’idées : je voudrais t’écrire un spectacle sur la flûte » . Mon frère a toujours eu un don naturel pour conter des histoires, je n’ai pas réfléchi plus d’une seconde et j’ai dit « oui ». Ce projet allait être une belle expérience familiale, le soir même grâce à la magie des technologies modernes nous commencions à écrire ensemble malgré les 800 km qui nous séparent.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :